L'Ethiopathie

 « Je vois d’une main qui sent et je sens d’une main qui voit. »

Douceur, précision, non douleur, innocuité, efficacité : telles sont les règles du traitement étiopathique.

Qu’est-ce que l’étiopathie

L’étiopathie est une chirurgie non-instrumentale qui répond à l’urgence et à la nécessité.

Du grec aïta, la cause, et pathos, la souffrance, l’étiopathie permet de remonter à l’origine de la maladie en partant de ses effets - douleurs, dysfonctionnements - afin d’en traiter la cause par un acte thérapeutique de chirurgie noninstrumentale.

L’étiopathie est à la fois une méthode, un diagnostic et un acte.

C’est d’abord une méthode rigoureuse, qui, appliquée à une connaissance, un savoir, permet d’établir un diagnostic précis, ce qui permet d’aboutir à une technique mécaniste naturelle effectuée par l’étiopathe.

L’étiopathie a une approche systémique (vision globale) du corps humain, ce qui la différencie des autres méthodes de pratique médicale.

L’étiopathie aborde le corps humain par une approche systémique, c’est-à-dire qu’elle prend en compte les différentes interactions de chaque organes et systèmes entre eux.

L’organisme est vu comme un ensemble de sous-système en interaction entre eux et en interaction avec le milieu extérieur. 

Comment soigne l’étiopathie

Dans un premier temps, l’étiopathe va rechercher la cause des douleurs, symptômes, dysfonctions … par sa méthode rigoureuse basée sur la systémique et le principe de causalité.

Ce temps de diagnostic est important car il permet au praticien de savoir si la pathologie rentre dans son domaine d’action ou non, puis d’aboutir à la bonne technique de réduction causale.

Dans un second temps, l’étiopathe va traiter la cause des affections par des techniques mécanistes et manuelles appropriées : l’acte de chirurgie noninstrumentale.

L’acte thérapeutique s’exécute dans la douceur, le confort et la non-douleur du patient et du praticien.

C’est deux temps sont tout autant important !

C'est parce qu'il possède une méthode logique qui conduit à une action thérapeutique assurée et naturelle que l'étiopathe est un thérapeute efficace. 

Que soigne l’étiopathie

Bien que le traitement étiopathique soit applicable à la plupart des pathologies rencontrées, il existe des limites d’interventions, comme par exemple les lésions anatomiques (lésions irréversibles).

Dans la plupart des cas au quotidien, l’étiopathie possède de très bonnes actions.

Elle traite aussi bien les problèmes aigus que les affections fonctionnelles chroniques. Du nourrisson à la personne âgée, le traitement étiopathique s’adresse à toute personne quel que soit son état : à chaque cas, l’étiopathe appliquera la technique adaptée au patient.

Principales indications d’un traitement étiopathique :

  • Troubles ORL
  • Troubles digestifs
  • Troubles génitaux et urinaires
  • Troubles de la colonne vertébrale (névralgie, cervicalgies, dorsalgie, lombalgie, …)
  • Troubles articulaires
  • Troubles des membres périphériques
  • Troubles pulmonaires
  • Troubles du sommeil
  • Troubles généraux
  • Obstétrique

Formation

Le praticien étiopathe, pour se former à cette discipline, a consacré six années à l’étude en profondeur du corps humain et des lois qui le régissent (anatomie, physiologie, biologie), aux sciences et aux méthodes permettant d’identifier les causes des pathologies (systémique et cybernétique), ainsi qu’à l’apprentissage du geste pertinent et des différentes techniques manuelles qui lui permettront de résoudre les problèmes de ses patients.

La formation s’effectue dans l’une des quatre facultés de France (Paris, Rennes, Toulouse, Lyon).

L’étiopathie s’est transmise oralement jusqu’à nos jours par le reboutement. Actuellement, l’étiopathie a repris ces pratiques pour les développer sur des bases scientifiques.

Le terme étiopathie fut créé en 1963 par Christian Trédaniel, fondateur de l’étiopathie.

Pour tout renseignement sur la formation, le cursus, …

www.etiopathie.com

 

 

Séance audio "Anti-Stress" gratuite

Pour recevoir nos informations
Un livre électronique en cadeau

 

 

Partager
Facebook Twitter